Gilles Favard ne reviendra pas sur la chaîne L'Equipe

Info puremedias.com. Il était présent sur la chaîne depuis des années. Selon nos informations, Gilles Favard ne reviendra plus sur la chaîne L'Equipe. La direction a pris la décision de ne pas reconduire son contrat qui court jusqu'au 30 juin prochain. Il était l'une des figures phare de "L'équipe du soir", présenté par Olivier Ménard sur le canal 21.

"Un vendeur de sushis, pour moi, ça n'a rien à voir avec du racisme"

Visage clivant de "L'Equipe du soir", Gilles Favard a été suspendu d'antenne plusieurs fois après des propos tenus dans l'émission. Durant l'été 2016, le consultant originaire de Gironde avait été écarté trois mois pour avoir comparé le joueur Hiroki Sakai à un "vendeur de sushis". Lors de l'Euro de football en 2021, il avait été suspendu un mois pour avoir "prédit que les Belges allaient vite rentrer chez eux manger des frites". La direction l'avait également mis à l'écart durant quatre mois à la suite d'une violente altercation hors antenne avec Yoann Riou en 2017.

Dans un documentaire dédiée au 3.000e numéro de "L'Equipe du soir" en février dernier, Gilles Favard avait regretté son altercation avec Yoann Riou et s'était défendu de tout racisme : "On me prend pour mes connaissances footballistiques et pour les mots que je peux dire ou les images que je peux donner dans mes interventions. Alors, un vendeur de sushis, pour moi, ça n'a rien à voir avec du racisme. Quand on est Belges et qu'on...

Lire la suite


À lire aussi

Didier Quillot (LFP) - P2 : "Si la chaîne Mediapro est bien foutue, elle rencontrera son public"
Didier Roustan : "Sur Europe 1 ou sur la chaîne L'Equipe, je suis en pilotage automatique"
Bibiane Godfroid (Newen) : "Notre plus belle victoire, c'est d'avoir appris à travailler avec toutes les chaînes"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles