Gilles Boyer : avec son nouveau parti, Edouard Philippe "veut peser dans les débats"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien Premier ministre Édouard Philippe lance son parti politique ce samedi au Havre, ville dont il est maire depuis 2010. Eurodéputé et proche d'Édouard Philippe dont il a été le conseiller, Gilles Boyer était l'invité d'Europe 1 ce samedi midi. Il a détaillé les objectifs de l'ex-Premier ministre avec son nouveau parti, Horizons.

>> À LIRE AUSSI -Au Havre, Édouard Philippe lance son parti sous l'œil méfiant de LREM

Proposer une "offre politique nouvelle"

La création d'un parti pour Édouard Philippe est-elle la première étape vers l'élection présidentielle de 2027 ? "Vous allez beaucoup trop vite en besogne. L'idée de ce nouveau parti, dont Édouard avait annoncé la création depuis plusieurs semaines, c'est de proposer une offre politique nouvelle qui s'inscrit pleinement dans la majorité présidentielle et qui doit prendre toute sa part dans la réélection du président s'il souhaite être candidat. C'est cela l'idée de la démarche. Édouard a annoncé qu'il souhaitait participer aux débats et porter ses propres idées et propositions. C'est désormais ce qu'il va faire", a expliqué Gilles Boyer.

Le parti Agir, créé en mai 2020 pour rassembler des centristes favorables à Emmanuel Macron affichait le même objectif. Mais pour l'eurodéputé, la création de ce nouveau parti n'apporte pas de confusion. "Franck Riester l'a dit lors du congrès d'Agir il y a deux semaines : il y a une volonté commune de travailler ensemble. Nous allons travailler ensemble et y réfléchir entre amis....


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles