Gilles Beyer mis en examen pour "agressions sexuelles" et "harcèlement sexuel"

·2 min de lecture

L'ex-entraîneur Gilles Beyer a été mis en examen pour "agressions sexuelles" et "harcèlement sexuel" et placé sous contrôle judiciaire.

Un an après le déclenchement d'un retentissant scandale de violences sexuelles dans le monde du patinage artistique, l'ex-entraîneur Gilles Beyer a été mis en examen pour "agressions sexuelles" et "harcèlement sexuel" et placé sous contrôle judiciaire.

La patineuse multi-médaillée Sarah Abitbol avait accusé dans le livre "Un si long silence" (Plon), paru début 2020, son ex-entraîneur de viols et d'agressions sexuelles répétés, alors qu'elle avait entre 15 et 17 ans, au début des années 90. Elle n'avait toutefois pas porté plainte, au vu de la prescription des faits.

Dans une déclaration écrite à l'AFP, M. Beyer avait reconnu "des relations intimes" et "inappropriées" avec Sarah Abitbol, lui présentant des "excuses" aussitôt refusées par celle-ci.

Après ces révélations, le parquet de Paris avait ouvert début février une enquête préliminaire pour "viols et agressions sexuelles sur mineures par personne ayant autorité", visant notamment à vérifier l'existence d'autres victimes potentielles.

Chargée de l'enquête, la Brigade de protection des mineurs (BPM) a placé en garde à vue M. Beyer mercredi matin.

Au moins six accusatrices

La garde à vue a été levée vendredi matin, une information judiciaire ouverte par le parquet de Paris et M. Beyer a finalement été mis en examen par un juge d'instruction pour "agressions sexuelles par personne ayant autorité et harcèlements sexuels par personne ayant autorité", puis placé sous contrôle judiciaire.

Contacté vendredi, son avocat, Me Thibault de Montbrial, n'a pas souhaité réagir.

Une source proche du dossier a indiqué à l'AFP que les accusations anciennes de plusieurs femmes, mineures au moments des faits supposés, étaient prescrites dont celles portées par Mme Abitbol.

Selon cette(...)


Lire la suite sur Paris Match