"Gilets jaunes" : " La violence divise le mouvement parce qu'elle dissuade des gens d'y participer", estime Adrien Quatennens

franceinfo
Le député LFI du Nord Adrien Quatennens a estimé, dimanche sur franceinfo, que "les images de violences ne sont pas représentatives" du mouvement des "gilets jaunes" dans son ensemble.

Près de 50 000 personnes se sont rassemblées dans toute la France lors de l'acte 8 du mouvement des "gilets jaunes", samedi 5 janvier. Si la journée a été émaillée par des violences, le député de La France insoumise Adrien Quatennens a préfèré tempérer, dimanche sur franceinfo. Et il salue "ce regain de mobilisation".

franceinfo : Comment réagissez-vous aux quelques violences qui ont émaillées les manifestations de samedi un peu partout en France ?

Adrien Quatennens : Je ne suis pas partisan de la stratégie de la violence. La violence divise un mouvement plutôt que de rassembler. Or, le moment nécessite que le peuple se fédère autour d'objectifs politiques. Je ne suis pas favorable aux stratégies de la violence, ni aux intimidations physiques. La violence divise le mouvement parce qu'elle dissuade des gens d'y participer. Je ne suis partisan ni de la violence, ni des formes d'intimidation politique personnelle. C'est le cas de Benjamin Griveaux. J'ai aussi regretté le silence du gouvernement lorsqu'il y a eu plusieurs morts du côté des manifestants, de nombreux blessés. Ça ne profite à personne. Maintenant, la violence n'est pas représentative de ce mouvement.

Selon vous, quelles sont les solutions pour sortir de la crise ?

Il faut (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi