Gilets jaunes: Véran juge la situation "profondément différente" aujourd'hui par rapport à 2018

Olivier Véran sur BFMTV-RMC le 6 janvier 2023  - BFMTV
Olivier Véran sur BFMTV-RMC le 6 janvier 2023 - BFMTV

Questionné sur les gilets jaunes qui se rassemblent de nouveau ce samedi, Olivier Véran a jugé que la situation est "profondément différente" par rapport à 2018, année de l'émergence de ce mouvement social.

"Les impôts des Français ont baissé, le travail paye mieux, les classes moyennes ont été valorisées, le Smic a augmenté plus fortement que l'inflation au cours des deux dernières années, on a augmenté les droits sociaux", a souligné le porte-parole du gouvernement ce vendredi sur BFMTV-RMC.

Et d'ajouter: "Surtout, le chômage est en chute libre et donc les gens qui n'avaient pas accès à l'emploi, et qui vivaient de prestations sociales, aujourd'hui, ils vivent de leur travail".

"Ça ne prendra pas"

Des propos en droite ligne de la position de l'exécutif, qui ne croit pas à un retour des gilets jaunes. Ainsi, un conseiller ministériel estimait auprès de BFMTV que "ça ne prendra pas", car ces derniers sont désormais "ultra-minoritaires".

Néanmoins, la macronie se montre davantage inquiète quant à la création de collectif en réaction à la réforme des retraites ou l'inflation. "Avec les collectifs, nous n'avons pas d'interlocuteurs. C'est très inflammable. Et donc l'agrégation de ces collectifs me fait plus peur que la mobilisation syndicale", confiait ainsi un élu à BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com