« Gilets jaunes » : Trois ans plus tard, ils racontent pourquoi ils ont déserté le mouvement

·2 min de lecture

MANIFESTATION - D’anciens « gilets jaunes » ont expliqué à « 20 Minutes » pourquoi ils avaient quitté le mouvement de contestation

Il y a trois ans, le samedi 17 novembre 2018, le mouvement des « gilets jaunes » sortait dans la rue pour la première fois, envahissait les ronds-points et manifestait à travers tout le pays afin de protester contre la hausse du prix du carburant. Selon le ministère de l’Intérieur, 287.710 personnes défilèrent lors de cet « acte » I.

36 mois, le coronavirus et un prix de l’essence toujours aussi haut plus tard, le mouvement semble éteint, la crise sanitaire ayant remplacé la crise sociale. Les ronds-points ne sont plus occupés les rues ne s’embrasent plus au cours des manifestations. 20 Minutes a contacté d’anciens « gilets jaunes », pour comprendre les raisons de leur abandon.

Peur des violences policières

Bien plus que la lassitude, le temps ou l’envie de faire autre chose, ce sont les violences policières qui sont avancées en tant que cause principale de cet abandon du gilet jaune. C’est notamment le cas chez Emmanuelle, 49 ans, « plus du tout mobilisée autour du mouvement. La répression est trop violente. » Même constat chez Cyril, 25 ans : « Lors d’une manifestation, j’ai été frappé puis interpellé place de la Bastille. J’ai été condamné à 1200 euros d’amende au lieu des 3 mois de prison ferme requis pour participation à un regroupement en vue de com(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« L’odeur de l’essence » : Orelsan fait un clin d’œil aux « gilets jaunes » dans son nouveau clip
Emmanuel Macron défend « l'indemnité inflation » de 100 euros, « plus juste » que la baisse des taxes
« Gilets jaunes » : Deux interpellations à Paris après un tag contre Macron et le préfet de police
Présidentielle 2022 : Pour le RIC, contre le pass sanitaire… Qui sont les candidats qui émanent des « gilets jaunes » ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles