Les gilets jaunes s'exportent à l'étranger

LExpress.fr
De la Belgique à la Serbie... En passant par l'Irak, les manifestants font des émules au-delà des frontières.

Alors que le mouvement des gilets jaunes s'apprête à connaître un nouvel acte déterminant ce samedi, plusieurs pays étrangers commencent eux aussi à voir des citoyens enfiler l'habit symbolique pour manifester. Avec des revendications parfois très différentes des Français. 

La Belgique dès le 16 novembre

Frontalière avec le département du Nord français où les manifestations ont été fortes ces dernières semaines, la Belgique a logiquement été touchée par les gilets jaunes. Au coeur des préoccupations, la hausse du prix de l'essence, mais aussi les mesures d'austérités du gouvernement. 

Dès la mi-novembre, des dépôts pétroliers ont été bloqués en Wallonie, particulièrement dans le Hainaut, entraînant l'interpellation de dizaines de personnes.  

Le vendredi 30 novembre, 300 personnes ont également défilé à Bruxelles. On a relevé, comme en France le lendemain, des jets de pavés, l'utilisation de canons à eau ou des véhicules incendiés. Le Premier ministre belge Charles Michel avait alors dénoncé des "violences inadmissibles". 

Une manifestation à Amsterdam ce samedi

Si les Hollandais ne sont pas réputés pour leurs mouvements sociaux, comme le notait Courrier International, ils ont été plus d'une centaine à réclamer la démission du Premier ministre Mark Rutte début décembre à La Haye. D'autres ont bloqué l'autoroute A2. Le journal explique néanmoins que "les raisons de leur mécontentement sont multiples, comme l'âge du départ à la retraite à 67 ans et des mutuelles jugées trop chères... Nombre d'entre eux se disent également opposés à l'immigration." 

Un événement Facebook, relevé par Le Figaro, compte 12 000 participants à un rassemblement prévu ce samedi. 

L'extrême droite en Allemagne

Le mouvement des gilets jaunes prend une tournure d'abord comique, puis plus inquiétante en Allemagne. On avait aperçu six Allemands et un chien tenter de bloquer la circulation à un passage piéton, "dans une chorégraphie très Monty Pythonesque", comme l'avait noté Libération

Mais samedi 1er décembre, ...Lire la suite sur L'Express.fr

Une partie du dispositif de sécurité fuite sur internet

Une crise politique de l'âge moderne

Les gilets jaunes "font fuir les touristes chinois"

Lycées, musées, commerces... Paris à l'arrêt samedi