Gilets jaunes: le profil controversé de Maxime Nicolle, alias "Fly Rider"

1 / 2

Gilets jaunes: le profil controversé de Maxime Nicolle, alias "Fly Rider"

Maxime Nicolle, qui s'est choisi le pseudonyme de "Fly Rider" sur les réseaux sociaux, est l'une des figures médiatiques mais aussi les plus décriées du mouvement des gilets jaunes. Il s'est exprimé auprès de BFMTV.com. 

C'est au soir du 26 novembre, alors qu'il venait d'être nommé pour figurer au sein d'un groupe de huit porte-paroles (qui fera long feu) des manifestants, que la notoriété de Maxime Nicolle a explosé. Le jeune homme de 31 ans, intérimaire dans les transports originaire des Côtes-d'Armor, participait aux côtés d'autres gilets jaunes à l'émission "Touche pas à mon poste" de Cyril Hanouna, sur C8. En invitant le Breton, "Baba" recevait "Fly Rider" ("cavalier volant" en anglais), c'est-à-dire un homme devenu depuis le début du mouvement l'administrateur bien connu d'une page Facebook très suivie (123.415 abonnés à ce jour), "Fly Rider Infos Blocage". 

Le vrai et le faux 

C'est par ses vidéos sur le réseau social, dans lesquelles Eric Drouet, le gilet jaune qui a confirmé mercredi soir sur notre plateau sa volonté de marcher sur l'Elysée pour y "entrer et se faire entendre", que Maxime Nicolle s'est fait connaître de son public. Mais, depuis ses premiers passages télévisés, son aura médiatique a changé: de la description d'un simple citoyen, exaspéré par les difficultés sociales rencontrées par une partie de la population, il est désormais considéré comme un complotiste. France Info a même décrypté deux de ses dernières vidéos, lui reprochant de mêler le vrai, le faux, l'information vérifiée à la rumeur.

Le principal intéressé est revenu auprès de nous, par téléphone, sur...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi