"Gilets jaunes" : comment de prétendus "street medics" ont effectué des prélèvements sanguins en pleine manifestation

franceinfo, Marion Bothorel
Plusieurs groupes de secouristes bénévoles ont signé un communiqué s'alarmant de pratiques "illégales et immorales" réalisées en pleine rue.

Dans les fumées des gaz lacrymogènes, un manifestant se fait prélever du sang, à même le sol par des personnes sans gants. La scène se déroule lors de la manifestation des "gilets jaunes" du 20 avril dernier. "On va t'envoyer les analyses chez toi, t'inquiète" : c'est par cette phrase que débute une vidéo où l'on aperçoit Maurice*, vêtu de son gilet jaune. Casques de protection vissés sur la tête et tee-shirts blancs floqués de grandes croix rouges, trois personnes l'entourent alors qu'il décline son identité, assis par terre. Une seringue est plantée dans le creux de son coude et un garrot est fixé sur son bras. Autour d'eux, les manifestants se couvrent le visage et suffoquent.

Plusieurs vidéos du même type, que franceinfo a pu consulter et authentifier, ont été relayées par des groupes de "street medics", ces secouristes de rue bénévoles, présents à chaque manifestation. On y voit des individus effectuer des prélèvements sanguins en pleine rue sur des personnes sonnées par les mouvements de foule.


Contrairement à ce que lui ont promis les personnes qui ont prélevé son sang, Maurice* n'a toujours pas reçu les résultats des analyses, presque un mois après la manifestation.

Des manifestants "dans le coltard"

Claire, une manifestante présente à Paris le 1er mai, raconte une histoire similaire à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi