"Gilets jaunes" : près d'un an après le début du mouvement, les élections municipales en ligne de mire

franceinfo

"Le sujet de préoccupation premier, je pense que c'est avoir une équité entre le citoyen rural et le citoyen urbain. Pour le coup, ça fait écho au mouvement." Près d'un an après avoir participé à l'émergence des "gilets jaunes", Jacline Mouraud est une femme toujours très engagée. Plus forcément dans le mouvement, dont elle a pris ses distances pour créer son parti "les Émergents" en janvier dernier. Aujourd'hui, la Bretonne qui avait interpellé Emmanuel Macron dans une vidéo diffusée sur Facebook vise la mairie de Bohal (Morbihan) sa commune de 800 habitants.

Après un été plutôt calme, de nombreux "gilets jaunes" veulent relancer le mouvement. Des appels à manifester ont été lancés dans plusieurs villes françaises dont Paris, Rouen ou encore Montpellier. Certains promettent un "septembre noir" au gouvernement. Quelques-uns ont déjà les municipales du printemps 2020 en tête.

Une personnalité connue qui pourrait attirer les électeurs

Figure controversée du mouvement, Jacline Mouraud se sent donc prête à endosser des responsabilités politiques au niveau local. Elle se présentera à la mairie de Bohal à condition que le maire sortant ne brigue pas un nouveau mandat. Autrement, elle se rangera derrière lui. Pour André Piquet, l'actuel maire, Jacline Mouraud aurait toute sa place au conseil municipal : "Ce qu'on gagnerait indéniablement c'est un petit peu de notoriété. Jacline Mouraud est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi