"Gilets jaunes" : "La police n'a pas besoin de cagnotte", selon son patron

franceinfo
La cagnotte en faveur des forces de l'ordre blessées lors de manifestations de "gilets jaunes" dépasse désormais le million d'euros.

Eric Morvan, directeur général de la police nationale, a estimé vendredi 11 janvier sur France Inter, que la police n'avait "pas besoin de cagnotte" comme celle lancée par le président LR de la région PACA, Renaud Muselier, en soutien aux forces de l'ordre blessées lors de manifestations de "gilets jaunes".

S'il y a de la générosité dans ce pays, manifestons-là à la recherche médicale ou à l'enfance en danger.

Eric Morvan, directeur général de la police nationale (DGPN).

Plusieurs cagnottes ont été lancées sur des plateformes numériques de collecte de fonds en réaction à celle créée en soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger, soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes à Paris samedi. Mais selon Eric Morvan, "cette fracture qui se manifeste à coups de cagnottes peut à certains égards friser l'indécence". Celle lancée par Renaud Muselier est celle qui a rencontré le plus de succès en récoltant plus d'1,3 million d'euros qui seront redistribués à l'Amicale de la police nationale.

78 enquêtes pour violences policières

Le patron de la police a par ailleurs défendu l'action des forces de l'ordre accusées de violences par des "gilets jaunes" et une partie de l'opposition. Le DGPN estime qu'il n'est "pas normal que l'on puisse mettre sur un pied d'égalité des manifestants qui sont en fait des émeutiers (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi