Des gilets jaunes marchent pour leur dignité d'Albertville à Strasbourg

France 3, Atelier des modules

Ces Gilets Jaunes sont ceux des ronds-points. Depuis novembre, ils ont expérimenté nuit après nuit, jour après jour, une nouvelle solidarité. Ce qu'ils demandent ? Simplement plus de justice. Justice sociale, justice fiscale, pour pouvoir vivre décemment. Le temps a passé, les violences ont en partie discrédité le mouvement, il leur est impossible d'abandonner le combat, celui de leur vie pour nombre d'entre eux. Alors, ils ont décidé de marcher, de partir de chez eux, en Savoie, pour se rendre, en 25 étapes, jusqu'à Strasbourg, la capitale de l'Europe. Parmi eux, Sylvie, professeure à la retraite.

Vivre dans un pays où il y a des gens qui dorment dans la rue, savoir qu'il y a des smicards qui sont obligés de dormir dans leur voiture alors qu'ils travaillent, savoir que les logements sociaux, c'est plus à la mode... Ce n'est pas possible!

Sylvie, professeure à la retraite

Esprit de solidarité

Chacun a son histoire. Pas toujours misérable. Plusieurs de ces citoyens se sont mobilisés par pur esprit de solidarité. Ils sont souvent retraités et ont donc du temps à consacrer aux autres. C'est le cas de Jeff. Il affiche trente-cinq ans de travail en usine. Il a commencé ouvrier et a refermé sa carrière en tant que contremaître. "Je n'ai pas besoin d'être dans la rue parce que j'ai une bonne retraite. mais il n'y a pas que moi, il y a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi