Gilets jaunes : la mairie de Paris se dit "pas satisfaite" du dispositif de sécurité

Le premier adjoint à la maire de Paris, se disant "vraiment agacé", a estimé sur BFMTV que le dispositif déployé en marge des manifestations de gilets jaunes dans la capitale ce samedi n'était pas "satisfaisant".

Le premier adjoint à la maire de Paris, en charge du Budget, a critiqué ce samedi sur BFMTV le "dispositif" mis en place autour des manifestations de gilets jaunes dans la capitale car "la situation n'est pas satisfaisante". 

"Les forces de police font leur maximum, et on les remercie très chaleureusement, mais en dépit des forces déployées, les incidents continuent à se multiplier donc oui, il faudra rediscuter avec la préfecture de police sur la façon dont on organise les choses", a déclaré Emmanuel Grégoire.

Notamment, a-t-il estimé, "rappeler la responsabilité première qui est celle des casseurs, mais aussi des manifestants qui en proximité des casseurs se rendent complices ou instrumentalisés par les casseurs". 

Des forces de l'ordre mobilisées "au détriment de la vie quotidienne"

Emmanuel Grégoire a jugé qu'"il faudra encore adapter le dispositif parce que la situation n'est pas satisfaisante". "La situation sera satisfaisante quand on pourra retrouver des manifestations (...) de façon pacifique sans que systématiquement il y ait des sommes d'argent public colossales qui soient engagées pour encadrer ces manifestations et ensuite pour réparer", a poursuivi l'adjoint, qui se dit "vraiment agacé".

Emmanuel Grégoire a par ailleurs tenu à faire remarquer aux Parisiens que "lorsque les forces de l'ordre sont si massivement concentrées sur l'encadrement des manifestations, c'est...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :