"Gilets jaunes" : ce que l'on sait du manifestant qui a eu la main arrachée devant l'Assemblée nationale

Kocila Makdeche
Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour déterminer les causes de la blessure.

Les images, difficilement soutenables, ont fait le tour des réseaux sociaux. Un manifestant a été très grièvement blessé à la main et plus légèrement au visage, samedi 9 février à Paris, devant l'Assemblée nationale. D'après la préfecture, cet homme a eu "quatre doigts arrachés".

Voici ce que nous savons de ce nouveau blessé lors du 13e samedi de mobilisation des "gilets jaunes".

Que s'est-il passé ?

La scène s'est déroulée samedi à Paris, autour de 13 heures. Le cortège parisien se trouvait alors à hauteur de l'Assemblée nationale. Selon la préfecture de police, l'homme a été blessé "au moment d'une intervention des forces de l'ordre alors que des manifestants tentaient de pénétrer dans l'Assemblée nationale". "Des black blocs ont commencé à forcer la palissade de l'Assemblée, c'est à ce moment que les CRS ont commencé à charger", raconte à franceinfo Cyprien Royer, qui se trouvait parmi les manifestants. La victime ne faisait que "regarder" les événements à ce moment précis, ajoute-t-il. D'après ce témoin, une grenade a alors été lancée par les forces de l'ordre.

"Les gendarmes se sont déplacés pour protéger les grilles et se sont retrouvés, à un moment, encerclés face à une foule très hostile et ils ont voulu se désencercler", a relaté le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sur France Inter et franceinfo. "La grenade a rebondi vers lui, il s'est penché dans le but la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi