"Gilets jaunes" : ce que l'on sait de la mort d'une octogénaire blessée par une grenade lacrymogène à Marseille

franceinfo avec AFP
Des plots de grenade ont été découverts chez la femme, qui résidait près de la Canebière où ont éclaté les violents incidents samedi.

Un drame et des questions. Une femme de 80 ans est morte, dimanche 2 décembre, lors d'une opération chirurgicale après avoir été blessée la veille chez elle par des éléments d'une grenade lacrymogène. Le projectile a été tiré pendant des heurts qui ont opposé les forces de l'ordre à des manifestants lors de la mobilisation des "gilets jaunes" à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Quand a eu lieu le drame ?

La journée du samedi 1er décembre a été marquée par plusieurs manifestations dans la cité phocéenne, à l'appel des "gilets jaunes", de la CGT mais aussi d'un collectif né après la mort de huit personnes dans l'effondrement de deux immeubles le 5 novembre dans le centre-ville. En fin de journée, de violents incidents ont éclaté, sur le Vieux-Port, puis sur la Canebière. Les CRS se sont retrouvés en sous-nombre.

Des grenades ont été tirées "dans tous les sens", rapportent des témoins, cités par La Provence. "La situation était très tendue, c'était bouillant, on a pris des pavés", explique également une source policière à Mediapart.

Comment l'octogénaire a été touchée par un lacrymogène ?

Zineb Redouane, née en juillet 1938 et de nationalité algérienne, fermait les volets de son appartement samedi, au quatrième étage (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi