Gilets jaunes : l’amende pour participation à une manifestation interdite passe de 38 à 135 euros

Nicolas Berrod (@NicolasBerrod)
Des Gilets jaunes manifestent à Paris, le 26 janvier 2019

Le gouvernement espère ainsi décourager des Gilets jaunes de manifester samedi prochain.


La mesure faisait partie des annonces d’Édouard Philippe lundi. L’amende pour participation à une manifestation interdite a été portée à 135 euros alors qu’elle était jusque-là fixée à 38 euros, selon un décret publié ce jeudi au Journal Officiel.

Ce texte est co-signé par le chef du gouvernement, ainsi que par les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Christophe Castaner et Nicole Belloubet.

Un nouveau samedi de mobilisation à risques

Formellement, l’amende devient une contravention de quatrième classe. Et cette augmentation entre « en vigueur immédiatement », alors que l’exécutif craint de nouvelles scènes de violences ou de dégradation lors de l’acte 19 des Gilets jaunes, ce samedi, une semaine après les heurts à Paris.

Des personnes voulant manifester sont censées déposer leur demande en préfecture trois jours avant la date de la manifestation. Les autorités peuvent alors l’interdire en cas de « risque de trouble à l’ordre public ». Mais les Gilets jaunes ont pris l’habitude ces dernières semaines de ne pas toujours déclarer à l’avance le lieu précis de leur présence.


LIRE AUSSI > Gilets jaunes : sur quels éléments concrets interdire les manifestations ?



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Crash Ethiopian : le Boeing 737 MAX va être équipé d’un signal d’alerte lumineux
Explosion rue de Trévise : soupçons sur une canalisation
Rue de Trévise : «Je savais que ça allait exploser», raconte Sarah
Affaire Benalla : la patate chaude est désormais entre les mains du procureur
Le «boxeur» Christophe Dettinger mis à pied par la mairie d’Arpajon