Gilets jaunes: l'État condamné à indemniser la ville de Toulouse

·1 min de lecture
Des gilets jaunes à Toulouse, le 1er décembre. - Pascal Pavani - AFP
Des gilets jaunes à Toulouse, le 1er décembre. - Pascal Pavani - AFP

L'Etat a été condamné à verser un peu plus de 1,2 million d'euros à la commune et la métropole de Toulouse "en réparation des dégâts causés" lors de manifestations de "gilets jaunes", a indiqué mardi le tribunal administratif.

"C'est la première fois qu'une juridiction indemnise des collectivités publiques pour de tels préjudices", a déclaré le service de presse du tribunal de Toulouse, précisant que "des particuliers et des assureurs" ont déjà été indemnisés sur décision de la justice administrative.

"Certains des préjudices subis par la commune de Toulouse et Toulouse Métropole (...) résultent directement de délits commis dans le prolongement de ces manifestations, par des manifestants et non par des groupes extérieurs", écrit le tribunal administratif dans un communiqué.

La ville et la métropole indemnisées

Dans ce contexte, il "condamne l'Etat à indemniser la commune de Toulouse et Toulouse Métropole à hauteur respectivement de 559.794 euros et 648.960 euros en réparation des dégâts causés" par ces manifestations, qui ont eu lieu entre novembre 2018 et juin 2019.

Ces deux années-là, Toulouse avait été le théâtre d'importantes et fréquentes manifestations de "gilets jaunes", parfois émaillées d'incidents violents, et la Ville rose était considérée comme un des bastions de ce mouvement anti-système, issu des classes populaires.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles