Gilets jaunes : le jugement du saccage du péage de Narbonne attendu

Les 31 prévenus vont bientôt être fixés. C'est ce mardi que le tribunal correctionnel de Narbonne doit rendre son jugement dans le procès du saccage du péage de Narbonne Sud. Des peines de prison ferme ont été requises pour 27 des 31 personnes pour cet acte de malveillance, qui avait eu lieu dans la nuit du 1er au 2 décembre 2018 en marge d'une manifestation de Gilets jaunes. Les avocats de la défense dénoncent un acharnement du parquet et un "procès politique", craignant que les 31 prévenus ne paient pour les quelque 200 personnes présentes ce soir là, où les locaux du peloton de gendarmerie et ceux de la société Vinci ont été évacués avant d'être incendiés et pillés.

>> Lire aussi - La Halle, Caroll, Minelli… Vivarte accuse des pertes, les Gilets jaunes pèsent

Vinci réclame 10 millions d'euros

Au terme de 10 jours d'audiences en décembre, la procureure Marie-Agnès Joly s'est défendue de vouloir faire "des réquisitions pour l'exemple". Dans son réquisitoire de quatre heures, elle a dénoncé "des scènes de chaos, de guérilla, d'apocalypse". Les 28 hommes et trois femmes sont accusés notamment de "violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique", "destruction volontaire de biens", vols ou recels. Au total, la procureure a demandé des peines de prison allant de six mois avec sursis jusqu'à cinq ans ferme, onze mandats de dépôt et le maintien en détention de deux hommes.

Les avocats des 48 parties civiles, en majorité des gendarmes, ont demandé des réparations solidaires de quelque 700.000 euros, Vinci se réservant pour sa part de réclamer des dommages pour des dégâts estimés à 10 millions d'euros. Au cours du procès, peu des prévenus -- tous âgés d'une vingtaine ou trentaine d'années, pour la plupart au chômage ou en situation de précarité-- se sont revendiqués "gilets jaunes" ou militants. "Bêtise", "effet de foule", alcool... A la barre, leurs exposés ont été laborieux pour expliquer leur présence ou participation.

>> Lire aussi - Grèves, Gilets jaunes…

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La montée des risques propulse l’or à un pic de 7 ans
Ce drôle de rapport qui plaide en faveur de la rénovation de logements... contre la construction
Les grands patrons au Royaume-Uni ont déjà gagné ce que toucheront les salariés en 2020
Réforme des retraites : cette concession proposée par Richard Ferrand qui pourrait séduire les syndicats
Hôtels de luxe : le géant de l’immobilier Covivio signe une acquisition colossale