"Gilets jaunes" : Edouard Philippe annonce la suspension de la hausse des taxes sur les carburants et les tarifs de l’électricité et du gaz

Julie Marie-Leconte
Au delà du moratoire sur l'augmentation des taxes, le Premier ministre annonce le gel des tarifs d'électricité et gaz ainsi que le gel du durcissement du contrôle technique.

Edouard Philippe a annoncé, mardi 4 décembre, un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants prévue le 1er janvier, afin de tenter d’apaiser la fronde des "gilets jaunes". Ce moratoire va durer six mois, "le temps du débat", a-t-il assuré.



Le Premier ministre a également annoncé la suspension de la hausse des taxes sur les carburants et la hausse des tarifs de l’électricité et du gaz au 1er janvier "durant la concertation et donc pas durant l'hiver qui s'annonce", a ajouté le Premier ministre, évoquant une "prime mobilité" qui sera étudiée pendant la concertation.

Par ailleurs, la réforme du contrôle technique est également suspendue. "Aucune taxe ne mérite de mettre en danger l'unité de la nation", a expliqué Édouard Philippe.


Une phase de concertation



Place à présent à une phase de concertation qui commencera le 15 décembre et qui se terminera le 1er mars. "Nous devons débattre du juste niveau du service public dans les territoires" a précisé le chef du gouvernement."Il devra déboucher sur des traductions concrètes dans la vie de nos compatriotes". Avant d'ajouter : "Les solutions doivent être différentes dans les grandes villes et dans les campagnes".

>> Suivez notre direct sur la crise des "gilets jaunes" et les réponses du gouvernement

Le gouvernement avait jusqu'alors toujours exclu un tel moratoire, considéré comme un recul. Ce moratoire était une revendication quasi unanime des chefs de partis qui ont été reçus lundi à Matignon par Édouard Philippe.

"La colère (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi