Gilets jaunes : Edouard Philippe promet 3 millions d’euros pour plusieurs villes

Le Parisien avec AFP
Edouard Philippe était en déplacement à Rennes et à Nantes ce vendredi 8 février

Les mois de mobilisation des Gilets jaunes ont impacté l’activité économique de plusieurs villes.


Les maires de plusieurs villes françaises vont pouvoir se rassurer. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a écrit à la maire socialiste de Rennes, Nathalie Appéré, pour lui annoncer que sa municipalité et celles qui ont été « particulièrement affectées par les mouvements sociaux » bénéficieront d’une enveloppe totale de trois millions d’euros pour relancer l’activité en centre-ville.

« J’ai décidé que l’État consacrera trois millions d’euros pour relancer l’activité commerciale dans les villes particulièrement affectées par les mouvements sociaux, afin de faire revenir les clients », a écrit le Premier ministre dans une lettre à Nathalie Appéré, rédigée avant son déplacement à Rennes vendredi.

« Ces financements viendront en complément des actions des collectivités locales. La ville de Rennes pourra donc en être bénéficiaire », ajoute Edouard Philippe, qui invite la maire à communiquer à Bercy le plan de relance qu’elle entend mettre en œuvre avec ses partenaires locaux.


LIRE AUSSI > Les blocages des Gilets jaunes commencent à coûter cher aux commerçants

Des outils déployés par le gouvernement

Dans son courrier, Édouard Philippe dit mesurer « l’impact important » des manifestations des Gilets jaunes qui ont lieu chaque samedi à Rennes depuis le 17 novembre sur l’activité économique et « la profonde exaspération des commerçants du centre-ville ».

« Au-delà des enjeux sécuritaires, il y a les enjeux économiques », souligne le Premier ministre, en rappelant que « depuis le début de la crise, le gouvernement a mis sur la table un ensemble de mesures puissantes visant à accompagner les commerçants » : activité partielle, prêts de trésorerie, étalement des charges fiscales jusqu’à 20 mois.

Mais « ces outils sont à ce stade encore trop peu utilisés y compris à Rennes », constate le chef du gouvernement, qui dit vouloir « inciter l’ensemble des commerçants (à) les mobiliser (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Pourquoi un coup de frein sur les créations d’emploi en 2018
L’incroyable succès des cagnottes en ligne
Cagnottes en ligne : démêlez le vrai du faux
Un site vous propose de tester yachts et îles privées contre 85000 euros par an
Recrutement : notre tour de France des emplois à saisir en 2019