"Gilets jaunes" : des condamnations dans toute la France après les débordements du week-end

franceinfo
Après les affrontements qui ont eu lieu en marge du troisième week-end de mobilisation nationale des "gilets jaunes", des comparutions ont eu lieu devant la justice dans toute la France.

Plusieurs manifestants des "gilets jaunes" ont comparu lundi 3 décembre dans différentes villes de France après les violences qui ont émaillé les mobilisations ce week-end.

À Bordeaux, en Gironde, un homme de 37 ans a été condamné à une amende 500 euros en comparution immédiate. Il avait été arrêté à un rond-point à Saint-André-de-Cubzac alors qu'il envisageait avec d'autres "gilets jaunes" d'aller reprendre le péage de Virsac. Il était en train de remplir des boules de Noël avec de la peinture noire, pour se défendre en cas d'attaque des forces de l'ordre, a-t-il expliqué.


À Charleville-Mézières dans les Ardennes, deux personnes ont été condamnées. Tout d’abord, un lycéen majeur avec 12 mois de prison dont quatre mois ferme précise France Bleu Champagne-Ardenne. Mais aussi un ouvrier qui travaille dans une usine de construction automobile de la région. Samedi dernier, il a jeté un projectile et blessé à la main un policier. Il est condamné à 10 mois de prison dont quatre mois ferme.

À Dijon (Côte d'Or) sept hommes de 21 à 37 ans ont été présentés en comparution immédiate mais aucune condamnation n'a été prononcée.

À Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, 18 personnes, des hommes de 21 à 52, ont été jugées en comparution immédiate lundi, dans un palais de justice (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi