"Gilets jaunes" : "C'est un moment charnière, ce qui se joue c'est la capacité de ce pouvoir à continuer à réformer"

franceinfo
Le politologue Olivier Rouquan analyse mercredi l'attitude du gouvernement et d'Emmanuel Macron face aux "gilets jaunes". Il note de "vraies fissures" au sein de la majorité et du gouvernement.

Le mouvement des "gilets jaunes", tout comme l'opposition, ne semblent pas entièrement convaincus par les annonces du Premier ministre Édouard Philippe pour tenter de calmer la colère. Les appels à manifester samedi sont maintenus. Selon le politologue et constitutionnaliste Olivier Rouquan, nous sommes à un "moment charnière" et "ce qui se joue finalement, c'est la capacité de ce pouvoir à continuer à réformer" a-t-il estimé sur franceinfo mercredi 5 décembre.

franceinfo : Est-ce qu'Édouard Philippe est encore en capacité d'être Premier ministre ?

Olivier Rouquan : C'est difficile à dire. On retrouve un peu la Ve République puisque le Premier ministre va éventuellement servir de fusible si d'aventure cette crise dure trop. Ceci étant dit, la gestion de crise pour l'instant ne fait pas partie des armes que ce gouvernement ou cette équipe au pouvoir utilise facilement. On l'avait déjà vu avec l'affaire Benalla. Et là, on voit que la réaction de ce pouvoir exécutif n'est pas considérée par une grande partie de l'opinion publique à la hauteur. La gestion de la chronologie n'est pas la bonne. Ce qui a été annoncé hier aurait dû être annoncé tout de suite pour essayer de limiter l'incendie, et ensuite aurait dû être évoquée (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi