Gilets jaunes : Édouard Louis dénonce médias et politiques

Pierre Lentz
1 / 2

Gilets jaunes: Édouard Louis dénonce médias et politiques

Le romancier Édouard Louis a publié un très long message de soutien aux gilets jaunes, auxquels il s'identifie.

GILETS JAUNE - Il a pris du temps avant de prendre la parole, et on sent que le sujet lui tient à cœur. L'écrivain Édouard Louis, auteur d 'En finir avec Eddy Bellegueule et Histoire de la violence, a donné son point de vue sur la révolte des gilets jaunes, dans un long texte publié sur les réseaux sociaux mardi 4 décembre.

Dans cette succession de messages, Édouard Louis commence par expliquer "avoir eu du mal à décrire" son ressenti sur ce mouvement social: "Quelque chose dans l'extrême violence et le mépris de classe qui s'abattent sur ce mouvement me paralyse". Il avoue s'être "senti personnellement visé" par ce mouvement, car il vient lui même d'un milieu modeste et rural, comme en témoignent ses écrits.

 

L'écrivain originaire des Hauts-de-France a eu un "choc" en découvrant les premières images des personnes en gilets jaunes, qui selon lui révélaient les oubliés de la société, ceux qui "n'apparaissent presque jamais dans l'espace public et médiatique". Il y a vu "des corps souffrants, ravagés par le travail, par la fatigue, par la faim, par l'humiliation permanente des dominants à l'égard des dominés, par l'exclusion sociale et géographique" ainsi que "corps fatigués, des mains fatiguées, des dos broyés, des regards épuisés".

"Chaque personne qui insultait un gilet jaune insultait mon père"

L'écrivain se reconnaît dans le mouvement de contestation, qui incarne les maux du milieu social dans lequel il a grandi. "Ils ressemblaient aux corps de ma famille, des habitants du village où j'ai vécu pendant mon enfance, de ces gens à la santé dévastée par la misère et la pauvreté, et qui justement répétaient toujours, tous les jours de (...) Retrouvez cet article sur le Huffington Post