Des "gilets jaunes" à Piotr Pavlenski, en passant par l'intelligentsia parisienne... La galaxie éclectique de Juan Branco

Juliette Campion, Louis San

Cela fait un peu plus de cinq minutes que nous échangeons avec Juan Branco par téléphone, mercredi 19 février, quand la sonnerie de sa porte retentit. "Je dois vous laisser, c'est Piotr", lâche-t-il en raccrochant aussitôt. Il rappellera quelques heures plus tard, visiblement ragaillardi par son entrevue avec l'activiste russe Piotr Pavlenski, mis en examen la veille avec sa compagne, Alexandra de Taddeo, pour avoir divulgué des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux. "Je suis en train de voir avec l'avocat que je lui ai recommandé [Yassine Bouzrou] comment on s'organise pour la suite", explique l'essayiste trentenaire qui s'occupait jusqu'ici de sa défense.

Le performeur anti-Poutine est une planète de plus à graviter autour de Juan Branco. Car outre ses récents coups médiatiques, l'avocat surdiplômé se distingue par sa capacité à naviguer dans une galaxie où se croisent "gilets jaunes", universitaires et Julien Assange...

Piotr Pavlenski, l'activiste russe

Juan Branco ne fait pas dans la demi-mesure. Quand il n'aime pas, il exècre, comme il le montre dans son pamphlet Crépuscule, vendu à 250 000 exemplaires, dans lequel il tire à boulets rouges sur "l'oligarchie" en place et le supposé rôle de celle-ci dans l'élection d'Emmanuel Macron.

Quand il aime, en revanche, il adule. Et Piotr Pavlenski fait partie de ceux à qui il voue (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi