Comment le gilet pare-balles a été imaginé et amélioré avec le temps

·1 min de lecture

Les gilets pare-balles sont devenus aujourd'hui des éléments essentiels pour assurer la sécurité des forces de l'ordre ou même des chefs d'Etat. Mais comment ont-ils été inventés ? David Castello-Lopes remonte, dans l’émission Historiquement Vôtre, aux origines de ce vêtement capable de sauver des vies, grâce à l'utilisation de textiles bien particuliers. 

"Le gilet pare-balles, je dois avouer que pendant longtemps j’ai trouvé ça mystérieux. Je ne voyais pas vraiment comment un vêtement, même très solide, pouvait arrêter un projectile en métal allant à 1.500 kilomètres à l’heure.

Des armures en métal très lourdes

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Mais alors d’où viennent ces gilets et surtout comment est-ce possible qu’ils arrêtent les balles ? Pendant des siècles, il y a pas mal de gens dans le monde qui ont essayé de fabriquer des armures capables d'arrêter les balles. Et au début, c’était des armures qui ressemblaient beaucoup à des armures de chevalier. Il y a d'ailleurs l'exemple très connu d’un bandit australien qui s’appelait Red Kelly et qui, avec son gang dans les années 1880, a fabriqué une armure en métal qu’il a utilisée avec un certain succès lors de ses rencontres avec la police. Mais le problème de ces armures était qu’elles pesaient très très lourd, à savoir 25 kilos, ce qui rendait les mouvements difficiles.

Or pouvoir bouger, quand on est en t...


Lire la suite sur Europe1