Le gilet jaune Jérôme Rodrigues qualifié de "débile profond" par un député LREM

Anthony Berthelier

POLITIQUE - “Avant, le débile il racontait ses débilités au café du coin et à dix heures du soir le patron lui disait ‘rentre chez toi, ta femme t’attend.’” Visiblement le député de La République en Marche Jacques Marilossian n’a pas apprécié l’intervention de Jérôme Rodrigues sur l’antenne de BFMTV ce samedi 20 avril, alors que les Français en colère battent le pavé pour le vingt-troisième samedi consécutif.  

Le manifestant éborgné dans un cortège, figure du mouvement des gilets jaunes, critiquait le choix d’Emmanuel Macron de repousser ses annonces post-débat à cause “d’un malheureux incendie.” Des mots qui ont provoqué la colère de l’élu des Hauts-de-Seine qui n’a pas hésité à qualifier le contestataire de “débile” et puis “débile profond”, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

“J’attends celui qui va nous expliquer que l’incendie de Notre-Dame est un complot ourdi par le président de la République pour faire durer le plaisir des gilets jaunes”, s’est emporté le député, alors que Jérôme Rodrigues ne pointait aucune responsabilité de l’État dans le drame de la Cathédrale parisienne. Il regrettait en revanche la décision du chef de l’État de repousser ses annonces, soupçonnant une “fuite organisée” des mesures pour se laisser plus de temps. 

“Le monde a l’air de s’arrêter de tourner quand il y a un incendie en France”, s’est agacé le franco-portugais. 

“Je m’inquiète de l’évolution de la démocratie”, a pour sa part ajouté Jacques Marilossian avant d’assumer les insultes à l’égard du gilet jaune, répétant: “débile profond. il n’y a pas d’autres mots.”

Dans le même temps, sous un grand soleil, plusieurs milliers de personnes se rassemblaient à Bercy, dans le sud-est de la capitale, avant de partir vers midi en direction de République, dans...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post