Un gilet jaune frappe un journaliste en plein direct à Pau

Romain Herreros
Le journaliste Franck Paillanave frappé en plein direct.

GILETS JAUNES - L'acte IX des gilets jaunes n'était pas vraiment celui de la presse. Alors que plusieurs agressions de journalistes ont été déplorées ce samedi 12 janvier, un reporter a été frappé en plein direct en couvrant les événements à Pau pour un média local, C L'Info Pau.

"Ce soir, nous avons été victimes d'une agression de la part de certains gilets jaunes à Pau, tout ça parce qu'on est journalistes et que l'on nous a identifiés comme BFM TV", a témoigné sur Twitter Franck Paillanave, joignant à son tweet une vidéo sur laquelle on peut voir un homme lui asséner un coup de pied par derrière, alors qu'il essayait de s'extirper d'une bousculade dont il était la cible.

Dans un second tweet, le journaliste a fait savoir qu'il allait porter plainte, et a demandé aux internautes de l'aide pour identifier l'auteur du coup de pied. "Je suis actuellement en train d'être soigné pour une blessure à la jambe. J'aimerais remercier néanmoins les autres gilets jaunes (les vrais) qui sont vite intervenus pour nous aider", poursuit le jeune pigiste, qui a par le passé travaillé pour BFM TV, média honni par une grosse partie des manifestants.

 

Sur la séquence entière publiée par C L'Info Pau, on peut apercevoir Franck Paillanave couvrir la manifestation comme n'importe quel journaliste le ferait. Au bout de quelques minutes, le journaliste se retrouve encerclé par des gilets...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Cette vidéo peut également vous intéresser :