Une gigantesque « boite noire » va enregistrer la fin de l’humanité !

·2 min de lecture

Dans tous les avions, il y a une boite noire. Elle enregistre toutes les opérations menées par l’équipage. En cas d’accident, elle permet de remonter le fil de la catastrophe. De comprendre ce qui a mené au crash. Et ce que des chercheurs — et des artistes — australiens proposent aujourd’hui, c’est d’imaginer un peu la même chose, mais à l’échelle de la Planète. Une gigantesque boite noire destinée à enregistrer au jour le jour, des données sur la façon dont nous nous battons contre le réchauffement climatique. Avec pour objectif de laisser de précieuses informations sur « le crash » de l’humanité aux populations qui pourraient nous survivre… ou à des civilisations extraterrestres.

Apocalypse : huit scénarios possibles de fin du monde

Comme la boite noire d’un avion, placée dans l’endroit le plus sûr d’un avion, l’engin est en cours de construction dans l’endroit désigné par les chercheurs comme le plus sûr de notre Planète — pour sa stabilité géographique et politique notamment. Le Qatar ou la Norvège ont été envisagés. C’est finalement la côte ouest de la Tasmanie — il faut souligner que le projet en question est né, justement, à l’université de Tasmanie — qui a été retenue.

Et cette Earth’s Black Box — comprenez « la boite noire de la Terre » —, grande comme un bus — soit quelque chose comme dix mètres de long — et un peu de la forme d’un abri bus retourné, sera recouverte d’une couche de plus de 7 centimètres d’acier trempé et de granit. Pour lui permettre de résister à toute sorte de catastrophes.

Un compte rendu impartial des événements

Au cœur du système, une série de disques durs alimentés par énergie solaire et connectés à Internet. Ces unités de stockage enregistreront — une version bêta est déjà en route,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles