Georgiana Viou : « Ma cuisine est d’instinct, de l’âme et du cœur »

·1 min de lecture
Georgiana Viou, la cheffe d’origine béninoise installée à Marseille, partage, dans un livre de recettes consacrées à sa ville natale de Cotonou, au Bénin, ses plats fétiches entre traditions et cuisine populaire.
Georgiana Viou, la cheffe d’origine béninoise installée à Marseille, partage, dans un livre de recettes consacrées à sa ville natale de Cotonou, au Bénin, ses plats fétiches entre traditions et cuisine populaire.

« Dehors, le matin, on se délecte de beignets ou, dans les gares routières de Cotonou, d'omelettes glissées dans du pain avec de la tomate et de l'oignon. Vers midi, les urbains, surtout les travailleurs, emplissent marchés et maquis, qui peuvent être consacrés à des spécialités ? haricots, poissons grillés, igname pilée proposée avec différentes sauces? ? ou plus généralistes. L'heure du goûter est celle des vendeuses d'en-cas, par exemple des beignets de haricots ou de bananes ». C'est cette cuisine de rue, celle des étals et des échoppes, mais aussi celle que lui a transmise sa grand-mère Georgette, que la cheffe Geogiana Viou a choisi de compiler dans son premier livre de recettes de cuisine, "Le Goût de Cotonou - Ma cuisine du Bénin".

C?est la cuisine de rue, celle des étals et des échoppes, mais aussi celle que lui a transmise sa grand-mère Georgette, que la cheffe Geogiana Viou a choisi de compiler dans son premier livre de recettes de cuisine, "Le Goût de Cotonou - Ma cuisine du Bénin". © Maki Manoukian

Publié chez Ducasse Édition, l'ouvrage présente 67 recettes de la capitale économique béninoise. Georgiana Viou y est née. C'est également là qu'elle a grandi. Ce n'est qu'après l'obtention d'une licence d'anglais que la jeune femme a quitté son pays pour la France. Installée à Paris, elle a poursuivi ses études de langues et obtenu le sésame d'entrée dans une école de traduction et d'interprétariat. Pourtant, c'est un tout autre chemin que sa vie v [...] Lire la suite