Georgia O'Keeffe, Junji Ito, Bob Denard... Nos 10 coups de cœur BD de la rentrée

·4 min de lecture
Notre sélection de BD - Montage BFMTV.com
Notre sélection de BD - Montage BFMTV.com

Des centaines de nouveautés ont investi les librairies ces dernières semaines, à la faveur de la rentrée littéraire. Pour vous guider dans cette jungle de papier, nous vous avons sélectionné dix pépites. Au programme: de l'horreur cosmique, de l'aventure débridée, des récits existentialistes, de la science-fiction et des témoignages forts.

•Le grand vide

C'est la BD de la rentrée, l'œuvre d'une jeune autrice, Léa Murawiec, dont le travail était pour le moment confidentiel et qui devrait d'ici le festival d'Angoulême en janvier 2022 être multiprimé. Ce récit ample au trait virtuose sur l'obsession contemporaine pour la célébrité se déroule dans une société futuriste où les individus disparaissent lorsque l'on cesse de penser à eux. L'héroïne, Manel Naher, est confrontée à sa disparition programmée lorsqu'elle découvre l'existence d'une chanteuse qui porte son nom...

Le Grand vide, Léa Murawiec, éditions 2024, 204 pages, 25 euros.

•Voyage au bout de l'horreur

Le grand retour en France du maître de l'horreur japonais Junji Ito se poursuit ce mois-ci. A mi-chemin entre la cruauté des frères Grimm et l’horreur cosmique de Lovecraft, Sensor suit un journaliste en quête de scoops parti à la recherche d'une étrange femme à la chevelure dorée, dotée de facultés surnaturelles. Les dernières pages comptent parmi les plus mémorables de son auteur.

Sensor, Junji Ito, Mangetsu, 240 pages, 14,90 euros.

Dans les coulisses d'un jeu vidéo

Nouveau shonen addictif des éditions Glénat, Shangri-La Frontier plonge le lecteur dans l'univers d'un jeu vidéo en réalité virtuelle. Axé sur la découverte de ce jeu dans la lignée de Warcraft, le premier tome dévoile les grandes lignes d'un manga qui semble comme le film Free Guy vouloir explorer les coulisses peu reluisantes d’une grande compagnie vidéoludique.

Shangri-La Frontier, Katarina et Ryosuke Fuji, Glénat, 208 pages, 6,90 euros.

•Alice au pays des merveilles revisité au Canada

La peintre Elene Usdin a travaillé deux décennies sur ce récit qui retrace un épisode dramatique de l’histoire canadienne. René est un jeune garçon qui peine à trouver sa place dans la société et qui préfère s'enfuir dans des mondes fantasmagoriques. Au fil de ses rêves, il devient une fille, Renée, puis une fleur, une chatte et enfin un arbre. Autant de manifestations d'un mal-être révélé dans un final bouleversant.

René.e aux bois dormants, Elene Usdin, Sarbacane, 272 pages, 32 euros.

•La vie d'une grande artiste

Artiste majeure du XXe siècle, Georgia O'Keeffe (1887-1986) fait actuellement l'objet de sa première rétrospective française au centre Pompidou. Célèbre pour ses univers organiques et bariolés et ses peintures des déserts du Nouveau-Mexique, elle a incarné tout au long de sa vie un idéal de liberté dont la BD Georgia O'Keeffe, amazone de l'art moderne fait écho avec brio.

Georgia O'Keeffe, amazone de l'art moderne, Steinkis, 189 pages, 24 euros.

•L'adaptation d'un best-seller

Le best-seller de Victoria Mas sur les origines misogynes de la psychiatrie se décline en film (de et avec Mélanie Laurent sur Prime Vidéo) et en BD (par la scénariste Véro Cazot et la dessinatrice Arianna Melone). À Paris, au XIXe siècle, le professeur Charcot étudie l’hystérie et organise chaque année à la mi-carême un bal réunissant des femmes considérées comme folles. Mais certaines ne le sont pas et elles vont profiter de l’événement pour s'émanciper.

Le Bal des Folles, Véro Cazot et Arianna Melone, Albin Michel, 136 pages, 21,90 euros.

•"Dragon Ball" en version comics

Co-auteur avec Robert Kirkman (The Walking Dead) de Fire Power, le dessinateur Chris Samnee réalise en parallèle avec son épouse Laura Jonna, qu'il présente comme une version comics de Dragon Ball. Dans un monde au bord de l’extinction menacé par des monstres géants, une jeune fille, Rainbow, recherche sa sœur disparue, Jonna. Une histoire que l’artiste a dessinée pour ses enfants et qui devrait ravir le jeune lectorat.

Jonna, Chris et Laura Samnee, 404 Comics, 120 pages, 14,90 euros.

•Une uchronie en Algérie

Le Dernier Atlas, saga de SF qui imagine une histoire alternative de l’Algérie, se termine avec un dernier tome très surprenant. Cette trilogie met en scène des robots géants, responsables d’un désastre nucléaire dont l’Algérie ne cesse de payer le tribut. Une manière pour ses auteurs d’évoquer sous le couvert de la fiction le traumatisme lié à la guerre d’Algérie et à la colonisation et de l’exorciser.

Le Dernier Atlas, Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval (scénario), Hervé Tanquerelle (dessin), Fred Blanchard (design) et Laurence Croix (couleur), Dupuis, 232 pages, 24,95 euros. Trois tomes disponibles.

•L'histoire LGBTQI+ du Royaume-Uni

L'illustratrice britannique Kate Charlesworth livre un passionnant et précieux témoignage sur près de 70 ans d'histoire de lutte LGBTQI+ au Royaume-Uni. La dessinatrice mêle son histoire personnelle à la grande histoire et ressuscite dans des pages aux allures de journal intime des icônes souvent oubliées.

Pink Story, Kate Charlesworth, Casterman, 320 pages, 25 euros.

•L'histoire secrète de la Ve République

Figure controversée de la Ve République, Bob Denard (1929-2007) est le plus célèbre des mercenaires français, mêlé à divers coups d’état et assassinats en Afrique (Yémen, Congo, Gabon, Rwanda). Le scénariste Olivier Jouvray et la dessinatrice Lilas Cognet retracent avec une ironie mordante et un traitement pictural décalé le destin de cet individu qui sema le chaos avant d'emporter dans sa tombe ses secrets.

Bob Denard, le dernier mercenaire, Olivier Jouvray et Lilas Cognet, Glénat, 144 pages, 22 euros.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles