Georges Duboeuf : le "pape du Beaujolais" est mort, Bernard Pivot lui rend un bel hommage

Georges Duboeuf s'est éteint ce samedi 4 janvier aux alentours de 18 heures. Le célèbre négociant de vin a succombé dans son domicile de Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire) à un accident cérébral, précise le quotidien Le Progrès. Il était âgé de 87 ans. Peu de temps après l'annonce de la triste nouvelle, l'un de ses fidèles amis, l'écrivain Bernard Pivot, issu de la même région, a rendu un bel hommage au disparu sur les réseaux sociaux. "Georges Duboeuf, Monsieur Beaujolais, est mort. C’était un grand ami dont j’admirais les qualités humaines à la hauteur sa vie durant de ses qualités professionnelles. Est-ce un hasard si ce négociant mondialement connu a attendu pour partir les premiers jours de deux mille vins?".

Grand nom du vin français, Georges Duboeuf avait contribué à l'essor des vins du Beaujolais et fait du Beaujolais nouveau un événement annuel très attendu. Il avait débuté sa carrière dans les années 50 en créant une association de producteurs de vin. Attaché aux méthodes traditionnelles, il produisait son propre vin dans son vignoble familial et collaborait également avec d'autres vignerons locaux. Le passionné s'en allait ensuite proposer ses bouteilles aux restaurateurs de la région en main propre. Au milieu des années 60, sa réputation grandissante lui permet de lancer une activité de négoce qui le mènera à travers le monde, (Japon, Etats-Unis et Allemagne...). Tout ce travail lui a finalement valu le surnom de "pape du Beaujolais". Fondateur d'un musée consacré à

Retrouvez cet article sur GALA

Brigitte Macron a choisi son intervieweur télé : découvrez son identité
“Les Français s’en foutent” : cette grosse colère de Valéry Giscard d’Estaing après sa défaite de 1981
« Allez, je retourne à ma clinique »: quand Claude Chirac ironisait sur son quotidien auprès de ses parents malades
Emmanuel Macron, fan absolu des Tontons Flingueurs
Thierry Lhermitte a un point commun avec Brad Pitt : sa maladie rare