George Michael : son ex-amant Fadi Fawaz encore interpellé par la police

·1 min de lecture

Fadi Fawaz persiste et signe : la propriété de George Michael lui appartient. Quatre ans après la mort du chanteur, le 16 décembre 2016, l’ancien photographe tente encore le tout pour le tout pour récupérer les clefs de sa maison londonienne, d’une valeur de cinq millions de livres sterling. Notamment en s’introduisant par effraction, comme l’a rapporté le Daily Mail. L’ex-amant de la star aurait en effet escaladé une clôture de sécurité et brisé une fenêtre afin d’entrer dans son domicile. La police a alors dû intervenir, et le faire sortir.

D’après les révélations d’un voisin, confiées au magazine The Sun, Fadi Fawaz aurait hurlé aux policiers qu’il était dans son bon droit. “C’est ma place. George voulait que je l’aie”, aurait-il assené. Avant d’ajouter : “En fin de compte, ils l'ont traîné dehors et l'ont envoyé faire ses valises, mais je me demande combien de temps il faudra avant qu'il revienne.” En cette période de fêtes, déjà bouleversées par la pandémie de la Covid-19, Fadi Fawaz perdrait une nouvelle fois les pédales. “Cela doit être une fin d’année très difficile et solitaire pour Fadi avec l'anniversaire de la mort de George”, a-t-il pensé.

Depuis la disparition de l’interprète de Last Christmas, Fadi Fawaz vit une véritable descente aux enfers. Expulsé de la maison de George Michael, dans laquelle il a vécu de 2016 jusqu’en 2019, le coiffeur de profession n’aurait plus de toit sur la tête. Il dormirait dans la rue, pour la plupart du temps, selon le Daily Mail. Sur (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Profanation de la tombe de Romy Schneider : un "déclic" pour sa fille Sarah Biasini
"La dinde de l'infectiologie" : Karine Lacombe victime d'atroces attaques sexistes
Cressida Bonas, ex du prince Harry, ne manque pas d'humour sur son mariage catastrophe
Kate Middleton et William : après leur sortie scandaleuse, la police fait passer un message
Felipe VI d'Espagne pressurisé pour condamner son père Juan Carlos publiquement