"Il y a des gens avec qui je suis en conflit" : Karine Le Marchand victime de jalousies, ses amis à la rescousse !

Vivre d'un métier d'image, être scruté du soir au matin, ce n'est pas toujours chose simple. Heureusement, Karine Le Marchand s'est trouvée un allié de taille pour survivre dans le milieu parfois rude de la télévision. Son amitié infaillible avec Stéphane Plaza l'aide à tenir au quotidien et la chaîne M6 le sait : si l'un quitte le groupe, l'autre est déjà prêt à faire ses valises. Les deux animateurs se sont rencontrés pour la première fois lors d'un dîner professionnel, lors duquel ils étaient assis l'un à côté de l'autre, et ne se sont plus jamais quittés.

Le regard des autres change avec la notoriété

Stéphane Plaza débutait, à l'époque, la présentation de l'émission Maison à vendre et autant dire qu'il avait fort besoin des conseils de sa consoeur. "On s'est très vite retrouvés sur nos peurs car c'est un métier qui en génère beaucoup, explique Karine Le Marchand au journal Le Parisien. On a beau être tout à fait normaux, faire ce métier n'est pas normal car il faut faire le deuil d'une vie classique. C'est très difficile car on tient absolument à notre liberté, et le regard des autres change avec la notoriété. Il y a des choses qu'on ne peut plus faire, il y a beaucoup de jalousie."

Pour se protéger un tant soit peu, Karine Le Marchand a suivi l'exemple de son grand ami : les commentaires de ses publications, sur les réseaux sociaux, sont désormais restreints et il n'est donc plus...

Lire la suite


À lire aussi

Yannick Alléno victime d'escrocs : le nom de son défunt fils utilisé pour arnaquer des gens
"Je suis victime d'un harceleur depuis 3 mois" : Agathe Lecaron, malmenée, se confie
Maeva Ghennam toujours brouillée avec Carla Moreau : "Les gens pensent que c'est la victime dans l'histoire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles