«Les gens qui comptent au bureau» #11: Le confiné!

Périnel, Quentin
Les confinés n’ont jamais eu autant de notifications de leur vie. L’ensemble de ces petites sonneries ou alertes suffiraient à composer une symphonie! / Aymeline Chemin

LE BUREAULOGUE - Chaque vendredi, Le Figaro vous donne rendez-vous avec un personnage «cliché» de notre entourage et qui empoisonne ou égaie le monde de l’entreprise.

Le confiné a une place toute particulière dans cette chronique: c’est le seul profil qui, à l’instant T, correspond à l’immense majorité des actifs français. Confinement et confiné sont les deux termes que tout le monde a à la bouche. Lorsqu’on prend des nouvelles d’un collègue ou d’un proche, on ne demande plus: «Comment ça va?» mais: «Tu es bien confiné?», ou mieux encore, «Où es-tu confiné?»Si la réponse à la première question est simple, la réponse à la seconde fait apparaître plusieurs catégories de confinés. Le confiné solitaire et rêveur, par exemple, fenêtre ouverte, à l’instar de notre dandy et sa moustache proustienne en illustration.

» LIRE AUSSI - «Les gens qui comptent au bureau» #10: Le diplomate!

Il y a aussi les confinés en couple, en famille (parfois nombreuse), entre amis, dans un petit appartement, dans une maison à la campagne... À chacun son expérience de confinement. Surtout, à chacun son expérience de confiné télétravailleur. Là-aussi, les profils divergent. Les conf call et les visio-conférences ont, pour une durée indéterminée, remplacé les réunions. Avantage: on gagne du temps en déplacement et en logistique. Inconvénient: cela permet de faire davantage de réunions.

Les discussions d’équipes et de couloirs, elles, ont migré sur les outils numériques de communication: mails, boucles WhatsApp, Teams, Outlook, Slack, Telegram... Les confinés n’ont jamais reçu autant de notifications. Toutes ces petites sonneries et alertes suffiraient à composer une symphonie!

Les débats et les conflits, eux-aussi, se règlent à distance, par messageries interposées! Avec toutes ces boucles, toutes ces applications, envoyer un message à la mauvaise personne n’a jamais été aussi risqué... Les obligations de productivité et de deadlines se règlent également à la maison. La confidentialité est, (...) Lire la suite sur Figaro.fr

«Les gens qui comptent au bureau» #9: Le gros lourd!
«Les gens qui comptent au bureau» #8: Le GO, gentil organisateur!
«Les gens qui comptent au bureau» #7: l’ambianceur!
«Les gens qui comptent au bureau» #6: l’hyperstressé!
«Les gens qui comptent au bureau» #5: le pro de la réunion!
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro