Genre cinématographique, alunissage et feux de l'été : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 21 septembre 2021 : des scientifiques ont créé une IA qui prédit le genre cinématographique d'un film à partir de sa musique, la Nasa a choisi un site d'alunissage pour son rover chercheur de glace, et les feux de l'été ont causé des émissions record de CO2.

L'actualité scientifique du 21 septembre 2021, c'est :

En high-tech :

  • La musique fait partie intégrante des films, et varie selon les genres cinématographiques.

  • Des scientifiques ont créé une IA qui déduit le type d’une fiction en se basant seulement sur sa bande originale.

  • Elle a été surtout efficace pour les films d'horreur et les romances, qui possèdent plus de caractéristiques spécifiques dans leur musique.

En espace :

  • Le cratère Nobile, près du pôle Sud de la Lune, a été sélectionné par la Nasa pour faire alunir en 2023 son rover chercheur de glace.

  • L'agence spatiale américaine espère que le rover sera en capacité de confirmer la présence d'eau glacée juste en-dessous de la surface lunaire.

  • La mission entre dans le cadre d'Artemis, le projet américain pour renvoyer des humains sur la Lune.

En nature :

  • Les incendies qui ont fait rage dans de multiples régions du monde ont provoqué des émissions record de CO2 en juillet et en août 2021.

  • Le mois de juillet a enregistré un record mondial, avec 1.258 mégatonnes de CO2 émissions, dont plus de la moitié attribuée aux incendies en Amérique du Nord et en Sibérie.

  • Puis un nouveau record a suivi en août, avec 1.384,6 mégatonnes au niveau mondial.

En santé :

  • Ce sont deux espoirs dans le traitement des formes avancées de cancers particulièrement fréquents : ceux de la prostate et du sein.

  • Les deux laissent de larges chances de survie s'ils sont diagnostiqués à un stade précoce, mais celles-ci diminuent considérablement lorsque des métastases se sont développées.

  • Mais de récentes données laissent penser qu'il est possible de prolonger la vie de certains patients.

En santé :

  • Le risque de développer des formes graves du Covid-19 est très lié à certains facteurs, tels que l’âge, l’hypertension, l’obésité et le diabète.

  • Ce dernier, par exemple, augmente considérablement le risque de décès suite à l’infection

  • Ceci serait dû à un défaut de signalisation cellulaire qui entraîne un excès de réponse inflammatoire[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles