Gennevilliers : Les collégiens jouent aux policiers

Victor Tassel

De la recherche d’empreintes à la brigade équestre, 360 élèves ont découvert l’éventail des activités de la police lors des «rencontres de la sécurité ».


Assis sur une moto de police, Aboubakar, 13 ans, affiche un grand sourire. « Je n’aurais jamais pensé pouvoir monter là-dessus un jour. Le micro, le siège, la hauteur… c’est super classe ! », lâche l’élève de cinquième, sous l’œil amusé d’un agent. Dans le cadre des « rencontres de la sécurité » organisées depuis quatre ans par la préfecture des Hauts-de-Seine, 360 élèves de cinquième et quatrième du collège Pasteur de Gennevilliers ont pu découvrir l’ensemble des actions de « ceux qui veillent à la sécurité ».


Aboubakar a pu vivre les sensations des motards de la police nationale en enfourchant leur bolide. LP/V.T.

Police scientifique, brigade équestre, secourisme, sécurité routière, sapeurs-pompiers, prévention de la radicalisation… Tous les métiers étaient représentés pour « sensibiliser les jeunes ». « Plus nous commençons tôt, plus nous avons de chances de voir le message de prévention passer auprès des jeunes », insiste-t-on à la préfecture.


Un stand de la police scientifique a permis aux jeunes de faire des relevés d’empreintes. LP/V.T.

Abdel-Wakil et Gary ressortent tout juste du slalom à pied, équipés de lunettes de simulation d’alcoolémie, de fatigue et de drogue, proposé par la CRS autoroutière. « C’est bizarre comme sensation. J’avais l’impression de marcher droit mais je n’arrêtais pas de taper les plots », raconte Abdel-Wakil, encore étourdi. « Ça fait mal à la tête, abonde Gary. Jamais je ne conduirai dans cet état. C’est trop dangereux. »

Dans la salle voisine, la Croix Rouge initie les collégiens aux gestes de premiers secours. Hania, 12 ans, « galère » à faire son massage cardiaque. « C’est compliqué de sauver des vies », rit-elle. Avant d’être reprise par sa camarade Anouk, beaucoup plus à l’aise pour manipuler le mannequin. « C’est important qu’on nous apprenne ces gestes-là, lance-t-elle (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Braquage sanglant de Saint-Ouen : 12 ans de réclusion pour les complices de Blam
Clichy : Mehdi Boutara espère sa remise en liberté
Grande braderie de livres ce dimanche à Colombes
Impressionnante rupture de canalisation à Clichy
Gennevilliers - Vert-le-Petit : le repreneur d’Isochem bientôt connu

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages