GM inquiet de la pénurie de puces, attend des résultats plus faibles que prévu en 2021

par Ben Klayman et Paul Lienert
·2 min de lecture
GM INQUIET DE LA PÉNURIE DE PUCES, ATTEND DES RÉSULTATS PLUS FAIBLES QUE PRÉVU EN 2021

par Ben Klayman et Paul Lienert

DÉTROIT (Reuters) - Soutenu par une demande robuste pour les véhicules utilitaires et les SUVs en pleine pandémie, General Motors a affiché mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, mais a dit s'attendre à des résultats en 2021 plus faibles que prévu, justifiés par une pénurie globale de puces électroniques.

Dans les transactions en avant-Bourse, le titre a effacé ses gains initiaux et reculait de 0,3% à 55,89 dollars.

Le premier constructeur automobile américain s'attend en effet à ce qu'une pénurie de puces électroniques réduise de 1,5 à 2,0 milliards de dollars son bénéfice d'exploitation en 2021.

Le groupe prévoit désormais de dégager cette année un bénéfice d'exploitation compris entre 10 et 11 milliards de dollars, ou 4,50 et 5,25 dollars par action, quand les analystes tablaient en moyenne sur 5,89 dollars, selon les données de Refinitiv.

GM a par ailleurs indiqué que cette pénurie généralisée aurait un impact à court terme sur la production et les flux de trésorerie.

Mary Barra, directrice générale de l'entreprise, a toutefois précisé lors d'un point presse que le constructeur allait être en mesure de respecter son calendrier de production.

La firme américaine a déclaré qu'elle planifiait en 2021 d'accélérer ses dépenses en véhicules électriques et autonomes.

GM a fait état au quatrième trimestre d'un bénéfice de 2,8 milliards de dollars (2,31 milliards d'euros), ou 1,93 dollar par action, au-dessus des 1,64 dollar estimés par les analystes, d'après les données IBES de Refinitiv.

Le constructeur automobile avait accusé une perte de 194 millions de dollars un an plus tôt.

Sur l'ensemble de l'exercice, le bénéfice de l'entreprise américaine est tombé à 6,4 milliards de dollars, contre 6,7 milliards de dollars en 2019.

GM a également publié une marge opérationnelle pour l'année 2020 de 7,9%, dont 9,4% en Amérique du Nord.

Enfin, le groupe a clos l'exercice avec 40,5 milliards de dollars de liquidités totales, lignes de crédit inexploitées comprises.

(Version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)