General Electric à Belfort : des salariés bloquent l'entrée du site de turbines

franceinfo

Plusieurs dizaines de salariés ont décidé de bloquer depuis 18h ce 8 octobre l'entrée du site de turbines General Electric à Belfort. Selon la CGT, ils empêchent toute entrée et sortie du site aux non-grévistes. Depuis le début de journée, ils bloquaient l'accès à un atelier de turbine à gaz. Le groupe américain emploie quelques 4.300 salariés à Belfort, dont 1.900 dans l'entité qui fabrique des turbines à gaz.

Selon France Bleu Belfort-Montbéliard, l'action à l'initiative de la CGT est soutenue par l'intersyndicale. Les salariés dénoncent le plan de suppression de postes proposé par la direction. Cette dernière a proposé de conserver 150 postes sur un total de 792 départs initialement proposés, à condition que les salariés renoncent à certains acquis sociaux.


L’intersyndicale a remis une nouvelle contre-proposition à la direction sur le site de Belfort. Elle devrait se prononcer lors d'une réunion officielle à 10 heures mercredi matin. Parmi les contre-propositions, l'intersyndicale avance la suppression de 300 postes début 2020 sous forme de départs volontaires et d'un plan senior.

Si elle n'obtient pas satisfaction, la CGT pourrait mener des actions jusqu'au 21 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi