Les gendarmes seront bientôt obligés de se vacciner

·1 min de lecture

Après les personnels soignants et non soignants ou les pompiers, l’obligation vaccinale contre le Covid-19 va être étendue aux gendarmes. Selon une note de la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) citée par l’AFP, relayée notamment par Le Monde et franceinfo, une grande partie des gendarmes sera concernée. “Les personnels militaires, d’active et de réserve, en missions de sécurité publique, de sécurité routière, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et d’accueil ou effectuant des services au contact du public ou de personnes extérieures à la gendarmerie” devront être ainsi vaccinés contre le Covid-19 d’ici le 15 septembre.

Pour cela, ils peuvent se faire vacciner auprès du service de santé des armées (SSA) ou dans un vaccinodrome “classique”. “L’instruction sera appliquée en gendarmerie, ce qu’on ne sait pas encore, c’est dans quelle mesure elle sera étendue”, a fait savoir le service d’information et de relations publiques des armées au Monde. Aucune information concernant l’extension de l’obligation vaccinale aux autres militaires n’a pour l’instant filtré. Selon une note relayée par Le Monde, datant du 29 juillet, le SSA a évoqué l’obligation vaccination “pour tout militaire servant (…) sur le territoire métropolitain au titre d’un engagement opérationnel décidé par l’état-major des armées ou la direction de la gendarmerie nationale”. “Cette vaccination a pour objectifs de préserver la santé des personnels et de maintenir la capacité opérationnelle des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccins : selon une étude, l'efficacité de Pfizer décline plus vite qu'AstraZeneca face au variant Delta
Covid-19 : les voyageurs du Maroc et d'Algérie placés sur liste rouge par la France
"Ils coupent les queues à vif" : L214 dévoile un témoignage face caméra et des images choc dans un élevage de porcs
Pass sanitaire : la Gironde va tester un bracelet pour les bars et les restaurants
Cuivre, terres rares, lithium… le sol de l’Afghanistan convoité, la Chine en embuscade

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles