Le gendarme se marie (M6) : Ce tendre surnom que donnait Louis de Funès à Claude Gensac, son épouse de cinéma

CLT-UFA

UNE SÉRIE À SUCCÈS

Quel est le lieu le plus photographié de Saint-Tropez ? La gendarmerie, popularisée par la saga du «Gendarme». Le scénariste Richard Balducci en a eu l’idée au début des années 60, après avoir déposé plainte pour vol de caméra auprès d’un militaire incompétent et mal réveillé de sa sieste. Les six films ont réuni 35 millions de spectateurs.

UN COUPLE LÉGENDAIRE

Entre le maréchal des logis-chef Cruchot et la veuve Josépha, c’est le coup de foudre. Dès qu’ils se frôlent, ils reçoivent une décharge électrique. Tel est le point de départ du Gendarme se marie. Claude Gensac a hérité du rôle de la future mariée, Louis de Funès la surnommait "mon porte-bonheur", ils ont formé sept fois un couple à l’écran. Et c’est Jeanne de Funès elle-même qui avait suggéré son nom à son époux.

À lire également

Hibernatus (TF1 séries films) : De Funès, l'insupportable perfectionniste

VOS PAPIERS, S’IL VOUS PLAÎT !

«Pompidou, au trou !» Voilà ce qu’entendaient les acteurs sur le tournage qui a eu lieu… en mai 68. Il y régnait néanmoins la bonne humeur. Guy Grosso (Tricard) a même effectué, à la demande de deux motards en képi, des contrôles d’identité. Sauf qu’un automobiliste — recherché depuis deux ans — lui a fonc...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles