Genève : le récit glaçant d’une femme agressée dans un salon érotique par ses consœurs

Ce matin-là, l'horreur a frappé à la porte de la jeune femme. En ouvrant, elle a vu Jenny accompagnée de deux autres femmes. Sans sommation, elles l'ont tirée par les cheveux jusqu'à la salle de bain où elles lui ont infligé une douche froide. Les agresseuses ont ensuite coupé son pantalon à l'aide d'un couteau de cuisine, cherchant à la déshabiller, explique 20 minutes Suisse. D'autres employées se sont jointes à elles, et la violence est montée d'un cran. Les coups et morsures ont fusé pendant une quinzaine de minutes. Alors qu'elle était nue et maintenue par ses agresseuses, Sarah a raconté que Jenny avait introduit un manche à balai ou une balayette dans son vagin, une agression d'une cruauté inimaginable. Durant ce temps, elles lui réclamaient l'argent qu'elle avait sur elle. Effrayée et acculée, Sarah leur a remis environ 21 000 euros.

Elle tente de fuir, en vain

Sarah a tenté de fuir ses tortionnaires, mais ses efforts ont été vains. Les femmes l'ont frappée à nouveau avant de l'enfermer dans sa chambre. Terrifiée, Sarah a réussi à contacter son frère vers 6 heures du matin, qui a immédiatement alerté la police espagnole. Celle-ci a pris contact avec les autorités genevoises. À leur arrivée, les policiers ont trouvé Sarah dans un état de choc, enfermée dans sa chambre sans serrure. Lors de son audition par la police, Jenny a admis avoir frappé Sarah et l'avoir tirée par les cheveux, reconnaissant une dispute la veille avec un (...)

Lire la suite sur Closer

On lui explique qu'elle a des hémorroïdes, la vérité est autrement plus horrible
Régime : cette astuce à garder en tête absolument en cas de plateau télé
L'anxiété fait-elle perdre du poids ?
Lady Diana : ces comparaisons avec Meghan Markle qui tendent le prince William au plus haut point
Kate et William : cette rumeur fermement démentie par le clan Middleton sur leur rencontre