Gel : un fond de solidarité exceptionnel pour les agriculteurs

Comme Alain Grethen, producteur de betteraves dans la Marne, ils sont des milliers a enregistré de lourdes pertes à cause des vagues de gel successives de ces dernières semaines. On estime qu'en France, au moins 10% des betteraves ont été détruites. La viticulture et les arboriculteurs peuvent eux déjà chiffrer leurs pertes, ce qui n'est pas le cas encore pour les producteurs de blé, de maïs ou encore de colza. "La situation le justifie" En visite dans l'Hérault, samedi 17 avril au matin, le Premier ministre Jean Castex a annoncé plusieurs mesures : exonération de charges sociales, dégrèvement de taxes foncières, recours à l'activité partielle et fond de solidarité exceptionnel débloqué en urgences. "C'est un effort significatif de la part de l'État à hauteur d'un milliard d'euros, car la situation le justifie", a expliqué Jean Castex. Un plan accueilli favorablement par la FNSEA, syndicat d'agriculteurs. Une aide qui permettra à ceux-ci de surmonter le pire épisode de gel depuis 30 ans.