GB: 5.000 personnes participent à un concert test "comme en 2019"

par Hanna Rantala
·2 min de lecture
GB: 5.000 PERSONNES PARTICIPENT À UN CONCERT TEST "COMME EN 2019"

par Hanna Rantala

LONDRES (Reuters) - Environ 5.000 personnes ont assisté dimanche à un concert à Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre, un événement censé permettre aux autorités de mesurer le risque de propagation du coronavirus en cas de reprise des rassemblements de masse.

Le port du masque n'était pas obligatoire et les règles de distanciation sociale étaient suspendues pour l'occasion mais tous les spectateurs devaient disposer d'un test de détection du coronavirus négatif et s'engager à se faire de nouveau tester au bout de cinq jours.

Les données recueillies seront utilisées par les autorités sanitaire pour mesurer plus précisément l'impact des rassemblements de masse sur la propagation du COVID-19.

Mais l'enjeu scientifique n'était manifestement pas la priorité des spectateurs dimanche.

"Ça fait tellement de bien, c'est tellement formidable, cela faisait trop longtemps", a déclaré Meghan Butler, une étudiante de 19 ans.

"Profitons de la vie, revenons à la normale", a déclaré de son côté Harry Smith, 25 ans.

Melvin Benn, directeur général de Festival Republic, l'organisateur de l'événement, a dit espérer que ce projet pilote favorise la reprise des manifestations en extérieur cette année.

"Une fois entrés dans l'enceinte, ils peuvent faire la fête comme s'ils étaient en 2019", a-t-il dit. "On a l'impression que le fardeau des 12 derniers mois, des 15 derniers mois, s'allège un peu."

Le programme de ce concert d'un peu moins de six heures sous un chapiteau réunissait la chanteuse Zuzu, native de Liverpool et les groupes The Lathums et Blossoms.

"Cela faisait 413 jours que nous n'étions pas montés sur scène (...) Cela faisait longtemps et nous sommes très heureux d'être là", a dit Tom Ogden, le chanteur de Blossoms.

(Hanna Rantala et Paul Hardy, version française Marc Angrand)