Gazprom annonce une nouvelle réduction de ses livraisons de gaz à l'Europe

Le géant gazier russe Gazprom a annoncé ce lundi qu'il réduirait dès mercredi à 33 millions de mètres cubes ses livraisons quotidiennes à l'Europe, via le gazoduc Nord Stream. Moscou invoque des opérations de maintenance sur une turbine. Pour l'Allemagne, très dépendante du gaz russe, il s'agit là d'un prétexte et d'une décision politique.

Après l'épisode de la turbine à gaz en réparation au Canada, voici celui de l'opération de maintenance sur une autre turbine du gazoduc Nord Stream. Chaque semaine désormais, Gazprom invoque un problème technique pour expliquer la baisse de ses livraisons de gaz. Dès mercredi, elles passeront à 33 millions de mètres cubes par jour, soit 20% de la capacité du gazoduc reliant la Russie à l'Europe occidentale.

Le prétexte invoqué a fait bondir Berlin, ultra dépendant de l'énergie russe, qui dénonce une décision politique. Les Occidentaux accusent Moscou d'utiliser l'arme énergétique en représailles aux sanctions adoptées après le déclenchement de la guerre en Ukraine.

Cette nouvelle passe d'arme russo-européenne sera sans doute au centre des discussions à Bruxelles où se réunissent ce mercredi les ministres européens en charge de l'énergie. Plus que jamais, la Commission européenne veut anticiper la coupure nette du robinet gazier russe. Et pour cela, elle demande aux États de faire tout leur possible pour réduire de 15% leur consommation par rapport à la moyenne des cinq dernières années.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles