Gazprom annonce une nouvelle baisse de livraison de gaz russe vers l'Europe

Moscou ferme peu à peu ses robinets d'approvisionnement de gaz vers l'Europe. Le géant russe du combustible fossile Gazprom a annoncé une nouvelle baisse de ses livraisons de 33% via le gazoduc Nord-Stream.

Cela va porter à 60% la réduction de gaz en circulation entre la Russie et l'Allemagne via la mer Baltique. Mardi 14 juin, Gazprom avait déjà annoncé une première baisse de 167 à 100 millions de m3.

Ces décisions sont justifiées par la société russe par des problème techniques attribués au groupe allemand Siemens.

Berlin a dénoncé mercredi une "décision politique" et un "prétexte" de Moscou, dans un contexte de vives tensions avec les pays occidentaux à cause du conflit en Ukraine.

L'italien ENI, principal groupe d'hydrocarbures pour la péninsule, a lui aussi été averti, d'une baisse de débit de 15% par un autre gazoduc pour la journée de mercredi.

Depuis le début de la guerre russo-ukrainienne, les membres de Union européenne et la Russie s'affrontent par le biais de sanctions et mesures, diplomatiques, économiques et énergétiques.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles