Gazoducs Nord Stream: l'armée russe accuse Londres d'être impliqué dans les explosions

Gazoducs Nord Stream: l'armée russe accuse Londres d'être impliqué dans les explosions
La fuite du gazoduc Nord Stream 2 en mer Baltique le 27 septembre 2022 - Handout / DANISH DEFENCE / AFP
La fuite du gazoduc Nord Stream 2 en mer Baltique le 27 septembre 2022 - Handout / DANISH DEFENCE / AFP

L'armée russe a accusé ce samedi Londres d'être impliqué dans les explosions ayant provoqué des fuites en septembre sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique, construits pour acheminer le gaz russe en Europe.

"Des représentants d'une unité de la marine britannique ont participé à la planification, à la fourniture et à la mise en oeuvre de l'acte terroriste en mer Baltique le 26 septembre afin de porter atteinte aux gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2", a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram.

Le ministère britannique de la Défense a dénoncé, dans l'après-midi, les "fausses affirmations" de Moscou pour "détourner l'attention de sa gestion désastreuse de l'invasion illégale de l'Ukraine".

"Le ministère russe de la Défense a recours à la diffusion de fausses affirmations d'une ampleur épique", a tweeté la Défense britannique. "Cette histoire inventée en dit plus sur les disputes au sein du gouvernement russe que sur l'Occident", a ajouté le ministère.

Londres également accusée d'une attaque de drones

Mi-octobre, Vladimir Poutine avait affirmé que les fuites étaient le résultat d'un acte de "terrorisme international". "Les bénéficiaires sont clairs" avait-il ajouté, présicant que les Etats-Unis en tiraient le plus d'avantages puisqu'elles pouvaient "désormais livrer leur énergie à des prix élevés".

L'armée russe a également imputé à l'Ukraine et à la Grande-Bretagne l'attaque massive de drones ayant visé sa flotte de la mer Noire en Crimée, péninsule annexée par Moscou, qui a provoqué des "dégâts mineurs" sur l'un des navires.

"La préparation de cet acte terroriste et la formation du personnel militaire du 73e centre ukrainien des opérations maritimes spéciales ont été menées par des spécialistes britanniques basés à Otchakov, dans la région de Mykolaïv en Ukraine", a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram. Ces navires participaient à la protection des convois chargés d'exporter les céréales ukrainiennes, selon Moscou.

Ces navires participaient à la protection des convois chargés d'exporter les céréales ukrainiennes, selon Moscou.

Article original publié sur BFMTV.com