Gazoduc. Nord Stream 2 à nouveau retardé : quelles conséquences pour l’Europe ?

·1 min de lecture

L’Agence allemande des réseaux a annoncé le 16 novembre une suspension temporaire de l’approbation de Nord Stream 2, pour des raisons administratives. Un énième retard dans la mise en marche du gazoduc reliant la Russie et l’Allemagne, qui pourrait avoir un impact sur l’Union européenne.

Les prix du gaz risquent d’augmenter à nouveau en Europe, prophétise le Spiegel, après la suspension temporaire de l’approbation du gazoduc Nord Stream 2, reliant la Russie à l’Allemagne. L’Agence allemande des réseaux a en effet assuré ce mardi 16 novembre que la certification de Gazprom, l’opérateur du gazoduc, n’était pas possible à l’heure actuelle. Pour être autorisée à opérer outre-Rhin, l’entreprise russe doit être enregistrée “sous une forme juridique de droit allemand”.

Mais pour le journal de Hambourg, ce nouveau retard risque d’attiser “le mécontentement” de la Russie de Vladimir Poutine, qui soutient le projet controversé depuis des années. “Et il est fort possible que Moscou manifeste sa mauvaise humeur vis-à-vis des Européens dans les jours et les semaines à venir en frappant là où ça fait mal : en manipulant les prix du gaz.”

À lire aussi: Crise du gaz. Vladimir Poutine tance l’Europe pour sa mauvaise gestion énergétique

“Actuellement, l’Europe dépend pour le meilleur ou pour le pire de l’augmentation des flux de gaz en provenance de Russie, continue le journal de Hambourg, précisant qu’un tiers du gaz naturel

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles