Le gazoduc controversé russo-allemand Nord Stream 2 est achevé, pas les tensions qu'il a levées

·2 min de lecture

La Russie a annoncé vendredi 10 septembre 2021 l'achèvement du gazoduc controversé Nord Stream 2, un tube vers l'Allemagne qui selon ses détracteurs va accroître la dépendance européenne à l'égard Moscou.

Le directeur général du géant gazier Gazprom "Alexeï Miller a déclaré que ce matin, à 8h45 heure de Moscou (05H45 GMT), la construction du gazoduc Nord Stream 2 avait été complétement achevée", a indiqué le groupe public russe. Cette annonce a un goût de triomphe pour la Russie, alors que les tensions diplomatiques engendrées par ce projet à 10 milliards d'euros ont un temps été si fortes que certains croyaient qu'il ne verrait jamais le jour. Pour ses détracteurs, en Europe comme aux Etats-Unis, le tube va accroître durablement la dépendance énergétique européenne à l'égard de la Russie, grand rival stratégique de l'Occident, et constitue une trahison des intérêts de l'Ukraine, un allié occidental face à Moscou.

Une situation qui fragilise l'Ukraine

Nord Stream 2 doit doubler les livraisons de gaz russe vers l'Allemagne, principal promoteur du projet. Ce tube d'une capacité de 55 milliards de m3 de gaz par an parcourt 1.230 kilomètres sous la mer Baltique sur le même parcours que son jumeau Nord Stream 1, opérationnel depuis 2012 (et qui a bénéficié du soutien de Gerhard Schröder, qui est entré chez Gazprom après avoir été le chancelier allemand !). Pendant des années, le projet a opposé Washington et Berlin mais aussi les Européens entre eux, ainsi que la Russie et l'Ukraine. Finalement, un surprenant revirement de Washington, après l'arrivée au pouvoir de Joe Biden, a permis l'élaboration d'un compromis germano-américain pour tenter de clore ce litige.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à Kiev, le 22 août 2021 (POOL/AFP/Archives - SERGEY DOLZHENKO)
La chancelière allemande Angela Merkel et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à Kiev, le 22 août 2021 (POOL/AFP/Archives - SERGEY DOLZHENKO)

La chancelière allemande Angela Merkel et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à Kiev, le 22 août 2021 (POOL/AFP/Archives - SERGEY DOLZHENKO)

Un des aspects les plus controversés de Nord Stream 2 est qu'en contournant la voie de livraison traditionnelle via l'Ukraine, il va priver le pays d'environ un milliard d'euros par an de frais de transit. Kiev craint également que cela ne la rende plus vulnérable vis-à-vis de Moscou, en le privant d'un levier d'influence important.

Arme géopolitique

Critiquée sur ce d[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles