Gaza : violents combats à Jabalia et Rafah, dissensions au sommet de l'État israélien

L'armée israélienne a poursuivi son offensive samedi à Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, et à Rafah, dans le sud de l'enclave palestinienne. À Tel-Aviv, de nombreux Israéliens ont manifesté dans la soirée contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, tandis que Benny Gantz, membre du cabinet de guerre, a de son côté menacé de démissionner si un "plan d'action" stratégique, notamment pour l'après-guerre à Gaza, n'était pas adopté d'ici trois semaines.

De violents combats opposent les troupes israéliennes à des combattants palestiniens samedi 18 mai à Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, et à Rafah, dans le sud de l'enclave, alors qu'au huitième mois de la guerre contre le Hamas, les dissensions se creusent au sommet de l'État israélien.

Benny Gantz, membre du cabinet de guerre, a menacé de démissionner si un "plan d'action" stratégique, notamment pour l'après-guerre à Gaza, n'était pas adopté d'ici trois semaines. Avant lui, le ministre de la Défense, Yoav Gallant, avait déjà sommé le 15 mai le Premier ministre Benjamin Netanyahu de "préparer immédiatement" une "alternative gouvernementale au Hamas" à Gaza.

Benjamin Netanyahu, qui s'est refusé jusque-là à "toute discussion" sur l'avenir avant que "le Hamas soit anéanti", a accusé Benny Gantz, un rival politique du centre droit, de risquer la "défaite d'Israël", et de vouloir "renverser le gouvernement".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
L'armée israélienne annonce avoir rapatrié le corps d'un otage récupéré à Gaza
L'armée israélienne a trouvé et rapatrié de Gaza les corps de trois otages
Les premiers chargements d'aide humanitaire enfin débarqués à Gaza par la jetée provisoire