Gaza peine à se reconstruire, trois mois après la guerre éclair entre Israël et le Hamas

·1 min de lecture

Alors qu'une vingtaine de Palestiniens ont été blessés dans des affrontements avec l'armée israélienne en marge d'une manifestation, mercredi, la bande de Gaza ne s'est toujours pas remise des destructions causées par la guerre éclair entre Israël et le Hamas, il y a trois mois. Reportage à Gaza, au milieu des décombres et des habitants qui attendent toujours de l'aide pour reconstruire leurs maisons.

L'armée israélienne a mené, lundi 23 août, de nouveaux raids sur la bande de Gaza en représailles à l'envoi, depuis l'enclave palestinienne, de ballons incendiaires vers l'État hébreu. Mercredi 25 août, une vingtaine de Palestiniens ont été blessés dans des affrontements avec l'armée israélienne, en marge d'une manifestation près de la barrière frontalière séparant la bande de Gaza et l'État hébreu.

Un regain de tensions alors que de nombreux Gazaouis ne parviennent toujours pas à reconstruire leur maison, trois mois après la guerre éclair, en mai dernier, entre Israël et le Hamas.

Au milieu des ruines, les travaux de déblaiement se poursuivent et le chantier des ouvriers est colossal. La reconstruction est lente car il est difficile d'acheminer l'aide internationale en raison du blocus imposé par Israël à la bande de Gaza, au grand désespoir des sinistrés.

De nombreuses familles gazaouies redoutent de vivre la même situation qu'en 2014. L'offensive israélienne avait laissé un paysage de dévastation et la reconstruction avait pris des années.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles